Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

17/07/2020

Peut-on arrêter un traitement par immunothérapie en toute sécurité ?

L’immunothérapie par anti-PD1 est efficace chez environ 30 % des patients atteints de mélanome métastatique. Parmi ces patients, des rémissions durables sont observées chez plus de 85 % d’entre eux alors même qu’ils ont arrêté l’immunothérapie. Ces observations font émerger de nouvelles questions qui étaient inimaginables il y a encore une décennie.

Doit-on poursuivre un traitement par immunothérapie alors que la maladie a disparu ? Ou peut-on le stopper en toute sécurité ? Si oui au bout de combien de temps est-il possible de l’arrêter ? Dans un article publié par Nature Reviews Clinical Oncology, des experts en immunothérapie à Gustave Roussy ont abordé ces questions pour le mélanome et pour d’autres types de cancers dans lesquels une réponse complète est obtenue.

Pour le mélanome, il semble bien établi qu’il n’y a pas de risque à arrêter une immunothérapie chez les patients en réponse complète après au moins six mois de traitement. La durée est variable en fonction des types de cancers et la période optimale de traitement reste à déterminer pour chaque cancer dans le cadre d’essais cliniques contrôlés. Il est important de poursuivre les recherches et aussi d’identifier des biomarqueurs prédictifs pour aider les médecins à prendre la décision d’arrêter l’immunothérapie en toute sécurité.

► Lire la publication