Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Programme Interval

Un programme médico-scientifique dédié à l'après-cancer

Responsable
Dr Florian Scotté
Dr Inès Vaz-Luis

Frise de présentation (bandeau): 
Programme Interval

Survivre à un cancer est une situation de plus en plus fréquente. Mais les conséquences à long terme de la maladie et de ses traitements sont encore insuffisamment étudiées et prises en charge. Avec son programme médico-scientifique Interval dédié à l'après-cancer, Gustave Roussy entend prévenir les séquelles liées aux traitements et donner à chaque patient en rémission l’espoir d’une qualité de vie réellement préservée.

En 2021, 3,8 millions de personnes vivent avec un cancer en France et, une fois guéris, les survivants sont confrontés à des difficultés dans leur vie quotidienne : modification de l’image du corps, douleurs, fatigue, troubles chroniques des fonctions motrices, troubles urinaires et gastriques, conséquences psychologiques et professionnelles… Pour 63,5 % d’entre eux, de lourdes séquelles dégradent durablement leur qualité de vie. En 2040, 26 millions de personnes devraient être confrontés à cette situation dans le monde.

C’est pourquoi Gustave Roussy développe un programme d'envergure dédié à l'après-cancer, dans le cadre de son projet stratégique institutionnel 2020-2030. Objectif : offrir une meilleure qualité de guérison à chaque patient.

Les explications en vidéo

Cette vidéo est hébergée par Youtube. Pour la lire sur notre site, il est nécessaire d'autoriser les cookies.
Accepter les cookies

 

Un programme médical et scientifique prioritaire

Ce programme comprend un volet scientifique destiné à accélérer la recherche sur l’apparition des toxicités et un volet clinique pour proposer des parcours de soins personnalisés afin de prévenir et de traiter les séquelles.

Porté par le Dr Florian Scotté, directeur du Département interdisciplinaire d’organisation des parcours patients (DIOPP), et la Dr Inès Vaz-Luis, médecin-chercheuse et responsable de l’équipe de recherche après cancer dans l’unité Inserm 981, le programme sera développé auprès des adultes et des enfants, avec la mobilisation de toutes les expertises de l’Institut (médecins, chercheurs, personnel paramédical…).

Mieux identifier et prévenir les risques de toxicité individuels

À l’heure actuelle, les études axées sur la prévention, la détection et la prise en charge des séquelles du cancer restent peu nombreuses et se concentrent essentiellement sur l’observation des effets secondaires.

L'axe scientifique du programme Interval est d’identifier des biomarqueurs de toxicité pour évaluer dès le diagnostic le risque de chaque malade de développer des complications, afin de faire évoluer le suivi des patients et développer une consultation préventive. Ces nouvelles approches permettront de mesurer leur impact physique, psychologique et social pour les patients et sur l’organisation du système de santé.

Un suivi personnalisé

L’axe clinique intégrera successivement les apprentissages de l’axe scientifique et va mettre en place un suivi personnalisé avec plusieurs composantes.

A l’aide du numérique

Les équipe ont mis en place un partenariat avec la compagnie Resilience afin de créer un compagnon digital patients et médecins afin d’aider à améliorer l’expérience de la maladie.

Une structure de soins dédiée à l’après-cancer : My Care

Structure dédiée à la prise en charge des séquelles, le centre My Care proposera des programmes d’accompagnement spécifiques et intégrera un hôpital de jour afin de prendre en charge les personnes les plus vulnérables.

Basé à Gustave Roussy 2 (Chevilly-Larue), My Care accueillera 2 000 patients par an en phase initiale, adultes ou enfants, qui bénéficieront de soins et d’activités de support : conseils en nutrition, rééducation fonctionnelle, soutien psychologique, acupuncture, activité physique adaptée… La présence d’oncologues spécialisés par organe renforcera l’expertise et la mise en oeuvre de programmes et de parcours pour éviter et traiter les séquelles fonctionnelles.

Développer les collaborations ville-hôpital

Indispensables, le développement et le renforcement d’une collaboration étroite avec les médecins généralistes et les centres de réadaptation et de réhabilitation spécifiques (cardiologie, neurologie) permettront de recueillir un maximum d’informations sur les patients guéris de leur cancer et de leur offrir une meilleure réponse face aux difficultés de l’après-cancer.

Parcours personnalisé de suivi après cancer du sein

La période entre la fin des traitements initiaux du cancer du sein (chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie) et le début de la surveillance est une période particulière.

Les patientes passent d’une phase active de traitement avec des venues fréquentes à l’hôpital  à une phase de suivi avec des venues plus espacées. Pendant cette phase d’après cancer, beaucoup de questions peuvent jaillir.

Avec le programme  INTERVAL, GUSTAVE ROUSSY  accompagne les patientes dans cette transition.

CE NOUVEAU PARCOURS DE SOIN POUR LE SUIVI APRÈS CANCER DU SEIN comprend plusieurs volets :

  • La remise d’un carnet de suivi aux patientes lors de la consultation de fin de traitement initial. Ce document écrit regroupe les informations sur le diagnostic,  les traitements reçus, les traitements en cours, les effets secondaires, les recommandations de suivi et de mode de vie pour améliorer la qualité de vie et réduire le risque de rechute.
  • Une invitation à participer à la journée de Transition.
  • Un accès à l’application mobile Resilience, pour suivre les symptômes, comprendre pourquoi ils surviennent et ce qui peut les soulager.
  • La création d’arbres décisionnels  à destination des médecins afin de les aider à gérer et traiter les principaux symptômes qui peuvent survenir lors d’un cancer du sein

L’après-cancer : des conséquences lourdes

 

Catégorie de la page: