Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Programme PRISM
Soutenez le projet Anomalies de réparation de l’ADN

Équipe projet : Dr Alexandra Leary et Dr Patricia Kannouche

Anticiper les rechutes pour améliorer la survie

Les défauts de réparation du patrimoine génétique (l’ADN) favorisent le développement de cancers. Ces défauts de réparation de l’ADN sont responsables d’environ 200 000 décès par cancer par an, notamment chez la femme jeune. Mais ces défauts constituent aussi leur talon d’Achille.  Il a récemment été démontré qu’une nouvelle classe de médicaments, les inhibiteurs de PARP, pouvaient prolonger l’espérance de vie des patients. Ils sont un exemple de thérapie ciblée, puisqu’ils permettent de tuer de manière sélective les cellules cancéreuses, qui présentent un déficit de réparation de l’ADN, en épargnant les cellules normales.

 

 

Objectif du projet :

  • Utiliser de nouvelles technologies hypersensibles développées à Gustave Roussy pour détecter le plus précocement possible les signes de rechute et permettre un traitement curateur plutôt que palliatif

Etapes du projet :

  • 1er étape : réalisation d’une étude clinique qui consistera à proposer un dépistage précoce aux patientes ayant été traitées pour un cancer de l’ovaire ou autre cancer avec un défaut de réparation de l’ADN. Les patientes seront donc suivies tous les 3 mois avec des technologies de séquençage « ultraprofonds » qui visent à analyser chaque molécule d’ADN présente dans le sang. L’ambition est de réaliser ce suivi dans une cohorte de 500 patientes. Si une molécule d’ADN cancéreux est détectée, la patiente aura un examen radiologique poussé afin de chercher des lésions traitables par chirurgie, et recevra un traitement par inhibiteur de PARP.  Les résultats de cette cohorte seront comparés à un groupe de patientes bénéficiant d’une surveillance normale.
  • 2e étape : comprendre les mécanismes de résistance aux inhibiteurs de PARP, nous analyserons les tumeurs de patientes qui auront rechuté malgré un traitement par inhibiteur de PARP. Il est prévu d’analyser 150 tumeurs avec des technologies d’analyses à l’échelle unicellulaire. Toutes les données moléculaires seront intégrées et une analyse par intelligence artificielle de reconnaissance d’image permettra d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Ces cibles génèreront par la suite des médicaments antitumoraux.

Impact du projet :

Identifier précocement des rechutes des cancers liés un défaut de réparation de l’ADN. Grâce à vous nous allons continuer de lutter contre les cancers rares notamment certains de ces cancers qui touchent surtout les femmes et avoir un impact réellement important au niveau de l’amélioration de la survie.

Prism - besoin de financement

Je fais un don

 

Catégorie de la page: