Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Médecine de précision cancers pédiatriques et thérapeutiques expérimentales

Responsable
Birgit Geoerger

Contact
Tél. :
+33 (0)1 42 11 46 61
E-mail
 

Frise de présentation (bandeau): 
Médecine de précision cancers pédiatriques et thérapeutiques expérimentales

Médecine de précision cancers pédiatriques et thérapeutiques expérimentales

Cette équipe de recherche est rattachée à l'UMR 1015 - Immunologie des tumeurs et immunothérapie contre le cancer.

L’objectif de notre groupe est de développer des thérapies innovantes pour les enfants porteurs de cancers avancés grâce à nos études cliniques de médecine de précision, avec un groupe spécialisé sur la caractérisation des ostéosarcomes et le développement des thérapies adaptées chez l’enfant, l’adolescent et le jeune adulte.

Thèmes de recherche de l’équipe

La mission de notre groupe de recherche est d’identifier des cibles et stratégies thérapeutiques innovantes pour les cancers avancés de l’enfant.

Le premier axe de recherche en médicine de précision mené par le Dr B. Geoerger et le Dr J. Salmon articulé autour des études cliniques MOSCATO-01-Ped (Harttrampf et al. 2017) et MAPPYACTS (NCT02613962), se fonde sur la caractérisation des altérations génétiques, des profiles transcriptomiques, et des propriétés immunologiques des tumeurs pédiatriques réfractaires ou en rechute établie à partir d’analyses bioinformatiques des séquençages à haut-débit des exomes et ARN messagers.

L’objectif principal est d’identifier des cibles thérapeutiques tumorales - principalement des antigènes exprimés de novo, surexprimées, ou mutées - présentes à la surface des cellules tumorales comme des protéines membranaires bona fide ou les human leukocyte antigen (HLA)/peptide complexes. Ces antigènes peuvent être ciblées respectivement par des anticorps- ou des cellules T ainsi que comme candidate cibles immuno-oncologiques exprimées dans lemicroenvironnement tumorale et contribuant à l’échappement immunitaire.

Immunologie anti-tumorale

Le second axe de recherche dédié à l’ostéosarcome mené par le Dr N Gaspar et le Dr A Marchais se fonde sur l’étude d’échantillons tumoraux au diagnostic et à la rechute ainsi que des modèles précliniques dérivés des patients. Ils explorent par des méthodes multiOmic (transcriptomique, génomique) la composition et la plasticité des cellules tumorales et de l’infiltrat immunologique dans ces échantillons, à l’échelle cellule unique « single cell » et spatial (spatial transcriptomics) via une démarque intégré d’intégration bioinformatique et de validation expérimentale. L’objectif ultime étant d’identifier des cibles actionnables, et les valider in vitro et in vivo avant de les transférer en clinique.

Cet axe coordonne l’implémentation de la base de données nationale ostéosarcome BoOST-DataS qui colligera les données cliniques, biologiques, génomiques et d’imageries des patients porteurs d’ostéosarcome afin de les rendre accessible et interrogeable à la communauté scientifique.

Immunologie anti-tumorale

En parallèle de ces objectifs, nous établissons conjointement un entrepôt de modèles de xénogreffes dérivées de patient avec  un cancer pédiatrique avancé. La plupart sont inclus dans la collection du consortium européen IMI2-ITCC-P4, une opportunité unique pour les évaluations précliniques des approches thérapeutiques.

 

 

 

Catégorie de la page: