Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Cancer du Sein

Responsable
Dr Suzette Delaloge

 

Voir tous les contacts
Frise de présentation (bandeau): 
Cancer du Sein

Parcours de soins en pathologie mammaire

Les femmes adressées à Gustave Roussy présentent une anomalie du sein. Certaines n’ont pas encore eu de diagnostic et viennent à la fois pour établir le diagnostic et être prises en charge ; d’autres ont déjà un diagnostic et viennent pour un traitement.

Etablir un diagnostic

Gustave Roussy a mis en place dès 2004 un Accueil de Pathologie Mammaire dédié au diagnostic rapide des lésions du sein et à leur prise en charge. Cet accueil pluridisciplinaire réunit chirurgiens, cancérologues, radiologues et pathologistes, qui établissent ensemble le diagnostic et, si nécessaire, le programme de traitement le plus rapidement possible : soit dans la journée, soit en quelques jours.

PDF icon► En savoir plus

Si le diagnostic a déjà été posé

Les patientes disposant déjà d’un diagnostic sont orientées directement vers la consultation d’un médecin correspondant à la prise en charge demandée : chirurgien, oncologue médical ou oncologue radiothérapeute. Leur première consultation est faite dans le cadre d’un accueil thérapeutique en un jour, qui est programmé selon les besoins lors de leur prise de rendez-vous : elles seront vue par le radiologue avec relecture de l’imagerie, nouvelles images si besoin, par le chirurgien, l’oncologue médical, l’anesthésiste, les infirmières, dans la même journée, selon le parcours nécessaire.

PDF icon► En savoir plus

Les décisions/propositions de traitement sont prises au cours de réunions de concertation pluridisciplinaire (RCP) et ensuite discutées/expliquées/partagées avec patient(e)s par leur médecin référent à Gustave Roussy. Les médecins traitants, qui sont régulièrement informés, participent de certaines décisions.

► Voir les traitements

L‘ensemble du parcours de diagnostic et de soins est en général réalisé à Gustave Roussy. Cependant, certaines parties de ce parcours peuvent être externalisées :

  • certains examens qui peuvent être faits plus près du domicile

  • les poses de chambre implantable en cas de nécessité de chimiothérapie, souvent confiées à un service partenaire conventionné en raison de la saturation du service local

  • la radiothérapie pour des besoins de rapprochement de domicile parfois

  • le suivi à moyen ou long terme est confié aux médecins de proximité (gynécologue, médecin traitant, radiologue) selon des programmes standardisés, en alternance ou en totalité

Suivi après un cancer du sein

Après un cancer du sein, un suivi à vie est nécessaire. Le suivi post-traitement sera en général assuré par les médecins spécialistes hospitaliers pendant les premières années, jusqu’à 5-7 ans, éventuellement en alternance avec le médecin de ville (gynécologue ou médecin généraliste + radiologue), puis sera intégralement assuré par ces derniers.

La base du suivi comporte :

  • une mammographie tous les ans à vie

  • un examen clinique tous les 6 mois jusqu’à 5 ans du diagnostic puis tous les ans à vie

  • les autres examens éventuels seront fonction de la situation et des traitements proposés

En cas de situation à risque, mais sans cancer

Certaines situations représentent un risque plus élevé, nécessitant un suivi spécifique.

Une consultation dédiée d’oncogénétique est également possible à Gustave Roussy (risque héréditaire) ou auprès de l'Unité de Prévention Personnalisée des cancers mise en place à l'Institut en 2015 (risque non génétique).

  • Risque héréditaire : 5% des cancers du sein sont réellement héréditaires et résultent d’une anomalie génétique, notamment une mutation des gènes BRCA1 ou BRCA2. Ces anomalies peuvent être détectées grâce à une analyse génétique, effectuée dans certains cas (plusieurs cas de cancers du sein ou de l’ovaire dans la famille, cancer du sein survenu à un âge précoce, etc.). Un suivi très spécifique est alors proposé et des mesures de prévention.
  • Risque « histologique » : en cas de présence de certaines lésions mammaires « précancéreuses », découvertes lors d’une biopsie, le risque de cancer du sein peut être plus élevé que dans la population générale, jusqu’à 20-35% au cours de la vie. Un suivi rapproché avec mammographie et examen clinique annuel est nécessaire.
  • Autres risques : d’autres situations peuvent élever le risque, comme un antécédent de radiothérapie sur la cage thoracique et impliquent une surveillance spécifique (voir les recommandations)

Liens utiles

 

Catégorie de la page: