Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers Orl

Traitement carcinome épidermoïde de la tête et du cou avec métastases synchrones

Titre de l'étude: 
Pembro-MetaRT / UC- HNG-2007 Essai randomisé évaluant la radiothérapie loco-régionale associée au pembrolizumab comparé au pembrolizumab seul chez des patients récemment diagnostiqués d'un carcinome épidermoïde de la tête et du cou avec métastases synchrones.
Numéro de l'étude: 
CSET 3316
Médecin investigateur: 
Dr TAO Yun Gan
Indication: 
Carcinome épidermoïde de la tête et du cou
Description: 

Le traitement standard non-chirurgical pour les cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS) est l’association de la radiothérapie et d’un traitement médicamenteux.  La radiothérapie (traitement par rayonnements ionisants) est un traitement locorégional des cancers. Elle consiste à utiliser des rayonnements pour bloquer la capacité des cellules cancéreuses à se multiplier. Les rayons ont pour but d’empêcher le développement des cellules cancéreuses tout en préservant le mieux possible les tissus sains et les organes avoisinants.

Pour les patients récemment diagnostiqués d’un cancer VADS avec métastases d’emblée, un des traitements standard est le pembrolizumab. Le pembrolizumab est une immunothérapie, c’est-à-dire un traitement qui vise à stimuler le système immunitaire (la défense naturelle) et à détruire les cellules tumorales.

Bien que le traitement par pembrolizumab ait démontré son efficacité sur une grande proportion de patients récemment diagnostiqués d’un cancer VADS avec métastases d’emblée, tous les patients ne répondent pas de la même manière. La région de la tête et du cou pourrait avoir des risques non-négligeables d’échec avec le traitement pembrolizumab seul. Un certain nombre de données médicales suggèrent que l’immunothérapie pourrait être plus active si elle était utilisée en combinaison avec la radiothérapie.

Le but de cette recherche est donc d’évaluer l’efficacité et la tolérance de la radiothérapie associée à du pembrolizumab par rapport au pembrolizumab seul dans les cancers VADS avec métastases d’emblée.
Tous les patients vont avoir le traitement standard par le pembrolizumab par la voie veineuse pendant une heure environ, une fois toutes les 3 semaines, alors qu’un patient sur deux aura la radiothérapie dans la zone de la tête et du cou. La durée du traitement par radiothérapie sera d’environ 3 semaines et demie à raison d’une séance par jour, 5 séances par semaine pour un total de 18 séances.