Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Essais cliniques

Les essais cliniques

Cancers hématologiques

Découverte de biomarqueurs spécifiques du microbiote par métagénomique chez les personnes atteintes de cancer

Titre de l'étude: 
ONCOBIOTICS Découverte de biomarqueurs spécifiques du microbiote par métagénomique chez les personnes atteintes de cancer.
Numéro de l'étude: 
IGR 2619
Médecin investigateur: 
Dr Laurence ZITVOGEL
Indication: 
  • Tumeurs solides
  • Maladies hématologiques
Description: 

La flore intestinale, également appelée microbiote, est constituée de centaines de milliards de microbes dans le tube digestif. Grâce aux analyses phylogénétiques, on a pu découvrir  la contribution du microbiote sur le développement des cancers, en particulier le cancer du côlon et du sein. Il a également été démontré que la composition du microbiote influençait la réponse à certains traitements anticancéreux via des mécanismes immunitaires.

L’objectif de cette étude est d’analyser la composition des microbiotes intestinal et salivaire pour mieux comprendre leurs rôles dans la réponse (efficacité, toxicité) aux traitements anticancéreux, en particulier, d’évaluer leur impact sur les réponses immunitaires anticancéreuses.

Afin d’y parvenir, le microbiote sera caractérisé à l’aide de techniques de séquençage (métagénomique), en partenariat avec l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et les réponses immunitaires analysées sur des globules blancs sanguins.
Des échantillons de selles, de salive et de sang seront prélevés chez des individus sains et chez des patients atteints de cancers, avant l’instauration de traitements anticancéreux, au cours, puis à la fin de la thérapie.  
Cette étude unique en France a pour but d’identifier des biomarqueurs pronostics et prédictifs qui permettront d’aider les cliniciens à orienter le traitement des patients atteints de cancer.