Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Newsletter Scientifique | 25 mai 2020

Synthèse d'actualités scientifiques réalisée par des experts de Gustave Roussy.

Repères scientifiques

Les repères scientifiques, centrés sur l’actualité liée au Covid-19 et analysés par la communauté des experts de Gustave Roussy seront prochainement élargis aux nouvelles scientifiques en cancérologie. Nos prochains rendez-vous traiteront des sujets liés au Congrès de l’ASCO.

Pr Fabrice Barlesi.

Imagerie

ScanCovIA : l’intelligence artificielle au service de la prédiction de la sévérité des patients Covid-19

Pr Nathalie Lassau et al – Source : MedRxiv 19 mai 2020
Partenaires : Gustave Roussy, Hôpital Bicêtre AP-HP, Owkin, INRIA-CentraleSupélec

Image

Figure 2 : Axial chest CT scans and segmentation results.

Prédire la sévérité de la maladie Covid-19 lors du diagnostic était un enjeu majeur. Pour répondre à cette question, Gustave Roussy (Pr N. Lassau) a lancé une grande étude incluant 1 000 patients en s’alliant à l’APHP (Pr M.-F. Bellin, Kremlin-Bicêtre). Cette grande étude a permis, pour la première fois, d’analyser simultanément les antécédents des patients ainsi que les données cliniques, biologiques et radiologiques en utilisant l’intelligence artificielle. Deux partenaires Owkin (M. Blum) et l’Inria CentraleSupelec (E. Chouzenoux) ont travaillé ensemble pour analyser les datas en machine learning et deep learning.

L’étude a permis de mettre en exergue onze critères cliniques et trois critères radiologiques. Les résultats ont été supérieurs aux études déjà publiées et ont démontré la pertinence de l’analyse multimodale des données des patients.

Biologie

Une représentation très complète du Sars-CoV-2

Source : NJEM – 20 mai 2020

Image

Inflammation pathologique chez les patients atteints de Covid-19 : un rôle clé pour les monocytes et les macrophages

Source : Nature – 6 mai 2020 – Abstract

La pandémie de Covid-19 causée par une infection par le Sars-CoV-2 a fait plus de 200 000 morts dans le monde. Plusieurs études ont maintenant établi que la réponse hyper-inflammatoire induite par le Sars-CoV-2 est une cause majeure de gravité de la maladie et de décès chez les patients infectés. Les macrophages sont une population de cellules immunitaires innées qui détectent et répondent aux menaces microbiennes en produisant des molécules inflammatoires qui éliminent les agents pathogènes et favorisent la réparation des tissus. Cependant, une réponse macrophagique dérégulée peut être dommageable pour l'hôte, comme le montre le syndrome d'activation des macrophages induit par des infections sévères, y compris dans les infections par le virus apparenté Sars-CoV. Nous décrivons ici les rôles potentiellement pathologiques des macrophages pendant l'infection par le Sars-CoV-2 et discutons des stratégies thérapeutiques en cours et prospectives pour moduler l'activation des macrophages chez les patients atteints de Covid-19.

Image

Fig. 1: Possible pathways contributing to hyperactivation of monocyte-derived macrophages and hyperinflammation in Covid-19.

Covid-19 : l’analyse de poumons de patients décédés livre des résultats inattendus

Source : Le Monde, Réalités biomédicales, Dr Marc Gozlan – 23 mai 2020

Les poumons de patients atteints de la maladie Covid-19 fabriquent de nouveaux vaisseaux sanguins à un stade précoce de la maladie, un processus qui augmente avec la durée d’hospitalisation. Tel est le résultat « inattendu » d’une étude autopsique réalisée par une équipe d’anatomopathologistes et pneumologues allemands (Wuppertal, Mayence, Hanovre), belges (Louvain), suisses (Bâle) et américains (Harvard Medical School, Boston) et publiée en ligne le 21 mai dans l’hebdomadaire médical américain The New England Journal of Medicine.

Ces travaux soulignent le rôle majeur que joue la pathologie vasculaire pulmonaire dans l’infection par le coronavirus Sars-CoV-2. Ils fournissent de précieuses informations sur les modifications observées au niveau de ce que les spécialistes appellent le « poumon périphérique », c’est-à-dire en profondeur, au niveau des lobules pulmonaires qui constituent les unités anatomiques et physiologiques du poumon où s’effectuent les échanges gazeux entre les alvéoles et les capillaires sanguins. […]. […] Cette étude contribue en l’occurrence un peu plus encore à faire des cellules endothéliales des acteurs majeurs de la physiopathologie du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) associé à la Covid-19. On observe ainsi une atteinte inflammatoire de ces cellules vasculaires au niveau pulmonaire (endothélite). De plus, ces cellules sont impliquées dans les processus conduisant à la formation de thrombus (activation de la cascade de la coagulation) et la formation de nouveaux vaisseaux sanguins (angiogenèse par intussusception). La possibilité que les cellules endothéliales jouent un rôle central dans la Covid-19 a déjà incité au développement de stratégies thérapeutiques. Des essais cliniques sont en cours.

Image

Remodelage vasculaire par angiogenèse par intussusception, avec création d’un « pilier ». Djonov V, Baum O, Burri PH. Cell Tissue Res.

Clinique

Recommandations adaptées à la prise en charge et au traitement du cancer à l'ère Covid-19

Dr Suzette Delaloge, Gustave Roussy – Source : ESMO, BMJ  – 21 mai 2020

La préparation et la réponse mondiales à l'escalade rapide vers une maladie liée au coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (Sars-CoV -2), le Covid-19 à une proportion pandémique a exigé la formulation d'un mécanisme fiable, utile et fondé sur des preuves pour la santé et priorisation des services, afin d'atteindre les normes de qualité les plus élevées en matière de soins pour tous les patients. La priorité des interventions contre le cancer doit être inscrite à l'ordre du jour de la riposte à la pandémie, en veillant à ce qu'aucune incohérence ou divergence n'apparaisse dans les processus de planification de la santé.

L'objectif de ce travail est d'organiser les interventions de santé pour la gestion et la recherche sur le cancer du sein dans un cadre à plusieurs niveaux (valeur élevée, moyenne, faible), en formulant un schéma de hiérarchisation par priorité clinique et par valeur intrinsèque ou ampleur du bénéfice. Les outils et les programmes de santé publique pour l'établissement des priorités en oncologie ont été utilisés comme modèles, aspirant à saisir l'urgence clinique, la valeur des soins de santé, les objectifs communs et l'équité, tout en respectant les principes de bienveillance, de non-malfaisance, d'autonomie et de justice.

Nous discutons des interventions de santé prioritaires à travers le continuum de la prise en charge du cancer, donnant une perspective sur le rôle et la signification de maintenir certains services (indéfectibles) tout en abrogeant temporairement certains autres (déférables). Les considérations de mise en œuvre et le lien essentiel avec les services de santé préexistants, en particulier les soins de santé primaires, sont abordés, en décrivant un cadre pour le développement de services efficaces et fonctionnels, tels que la télémédecine.

La discussion porte sur le thème de la stratégie des systèmes de santé, et pourquoi les soins en oncologie. En particulier les soins apportés à la prise en charge du cancer du sein, devraient être maintenus parallèlement aux mesures de lutte contre la pandémie, fournissant un modèle clinique pragmatique dans le contexte plus large des régimes de soins de santé publique.

Image

Prévention

Éventail de conseils de réduction des risques et des méfaits pour chaque environnement.

Source - Julia Marcus, PhD, MPH – 18 mai 2020

Les conseils de santé publique pour Covid-19 doivent aider les gens à choisir des activités à faible risque qui sont durables à long terme.

Image

« Je choisis mes mots ! »

Source : Morgan Dor, d’après une citation de Brice Parain – 5 mai 2020

Image

Liens utiles

Cette newsletter est éditée par Gustave Roussy, sous la direction éditoriale du Pr Fabrice Barlesi et avec la coordination du Dr Antoine Crouan.

► Lire les autres Newsletters scientifiques

Catégorie de la page: