Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Villejuif, le 4 octobre 2022

Octobre rose, « tout n’est pas rose »
programme COMPASS contre le cancer du sein triple négatif

Une femme sur huit est atteinte d’un cancer du sein en France. Près de 90 % d’entre elles guérissent. Pourtant, parmi ces maladies hétérogènes, le cancer du sein triple négatif reste le plus difficile à soigner lorsqu’il provoque des rechutes dans l’année qui suit la fin des traitements curatifs. Une impasse thérapeutique pour de nombreuses patientes jeunes. C’est pour ces femmes et leurs familles que Gustave Roussy décline le programme COMPASS dans le cadre de la campagne « Tout n’est pas rose ».

Les explications en video d’Alice Detollenaere, mannequin et actrice, Juliette du collectif Les triplettes et la Dr Barbara Pistilli, Cheffe du comité de pathologie mammaire de Gustave Roussy :

Cette vidéo est hébergée par Youtube. Pour la lire sur notre site, il est nécessaire d'autoriser les cookies.
Accepter les cookies

► Voir la vidéo sur Youtube

En ce mois d’octobre 2022, Gustave Roussy se mobilise contre le cancer du sein triple négatif. Objectif : apporter plus de recherche, plus d’information et plus de soins adaptés aux patientes touchées par ce cancer.

Le cancer du sein triple négatif : un défi à relever

Près de 15 % des cancers du sein sont triple négatifs. Ce groupe de tumeurs se caractérise par son absence de récepteurs hormonaux et protéine HER2 à la surface de leurs cellules. Il n’est donc pas éligible aux traitements tels que l’hormonothérapie et les thérapies ciblées. Le protocole de traitement standard consiste, le plus souvent, à proposer une chimiothérapie suivie d’une chirurgie et de séances de radiothérapie. Mais le risque de rechute est plus élevé que pour les autres cancers du sein. Lorsque la rechute survient très précocement, les thérapeutiques ont une efficacité limitée et de courte durée avec une médiane de survie souvent inférieure à un an.

Le cancer du sein triple négatif touche principalement les femmes jeunes, 40 % des patientes ont moins de 40 ans et non éligibles aux campagnes nationales de dépistage. Il est donc souvent diagnostiqué trop tardivement.

COMPASS un programme pour sortir de l’impasse thérapeutique

« Le cancer du sein triple négatif en rechute précoce n’a bénéficié que d’un nombre très limité d’innovation thérapeutique au cours des 15 dernières années » explique la Dr Barbara Pistilli, Cheffe du comité de pathologie mammaire de Gustave Roussy. Pour sortir de l’impasse thérapeutique, Gustave Roussy déploie le programme COMPASS.

Lancé en 2021, ce programme réunit les équipes de Gustave Roussy autour d’un objectif principal : proposer à toutes les femmes concernées l’accès à des essais cliniques évaluant des thérapies innovantes pour offrir des alternatives aux femmes confrontées à l’échec du traitement d’un cancer du sein triple négatif.

Le lancement de plusieurs modules d’études permettra de :

  • Créer une grande banque de données cliniques et biologiques pour identifier de nouvelles cibles thérapeutiques.
  • Comprendre les mécanismes biologiques impliqués dans la rechute, dans la résistance aux traitements et identifier les thérapies capables d’agir.
  • Identifier mieux et plus tôt les patientes à risque de rechute précoce.
  • Evaluer l’efficacité de plusieurs traitements innovants seuls ou en combinaison tels que l’immunothérapie, les anticorps conjugués et les thérapies cellulaires qui consistent à remplacer chez un patient les cellules souches déficientes par des cellules génétiquement reprogrammées afin de les utiliser comme médicaments.

Lancement d’une webplateforme dédiée

Promu par Gustave Roussy, COMPASS a déjà recruté une équipe dédiée au programme. Les premiers essais cliniques de phase I et II devraient débuter début 2023. Le premier a pour objectif d’évaluer l’efficacité d’un anticorps conjugué de 3e génération, seul ou en combinaison avec une immunothérapie.

Pour recruter 250 patientes et promouvoir le programme COMPASS, Gustave Roussy développe une webplateforme dédiée pour les patientes traitées pour un cancer du sein triple négatif et en rechute moins d’un an après la fin des traitements. « Relais essentiel du programme COMPASS, la webplateforme fluidifiera et simplifiera les parcours des patientes en leur faisant gagner du temps » explique la Dr Barbara Pistilli.

Soutenir la recherche pour accélérer l’innovation

Les équipes se sont donné deux ans pour identifier les combinaisons thérapeutiques les plus prometteuses (anticorps bispécifiques, anticorps conjugués, CAR-T cells…) et les biomarqueurs prédictifs de rechute précoce permettant le développement d’une thérapie cellulaire adaptée. Pour y parvenir, les besoins de financement s’élèvent à 1 million d’euros par an.

Le Comité de pathologie mammaire de Gustave Roussy compte sur le soutien de l’ensemble de la société civile pour aider toutes les femmes atteintes d’un cancer du sein triple négatif à reprendre espoir.

► Pour faire un don et en savoir plus sur le programme COMPASS
Icône PDF ► Lire le communiqué en PDF

 

Catégorie de la page: