Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Invasion collective

Responsable
Dr Fanny Jaulin
Tél.: +33 (0)1 42 11 50 68

Bâtiment de médecine moléculaire
Niveau 2, pièce 210

 

Envoyer un mail
Frise de présentation (bandeau): 
Invasion collective

Equipe Invasion collective

Cette équipe ATIP/AVENIR est rattachée à l’UMR 981 Biomarqueurs prédictifs et nouvelles stratégies thérapeutiques en oncologie.

90% des patients atteints de carcinomes décèdent de leurs métastases. A ce jour, nous ne disposons pas de thérapie efficace ciblant l’invasion des cellules tumorales, première étape de leur dissémination dans l’organisme. Il apparaît désormais évident que les cellules tumorales utilisent deux grandes stratégies d’invasion : en cellules indépendantes, isolées les unes des autres, ou bien groupées, en cohortes plus ou moins larges et différenciées. Ce dernier mode d’invasion, dénommé invasion collective, est prédominant mais reste à ce jour incompris.

Notre équipe a entrepris d’étudier l’invasion collective dans le contexte des cancers colorectaux (CCR), deuxième cause de mortalité liée au cancer. Notre travail vise à répondre à plusieurs questions fondamentales :

  • Quelles sont les voies de signalisation impliquées dans l’invasion collective ?
  • Quelles sont les activités respectives des "leaders" (cellules protrusives à la tête des cohortes) et des "followers" (cellules situées à l’arrière) ?
  • Quels sont les facteurs déterminant le mode d’invasion individuel ou collectif ?
  • Les cellules tumorales peuvent-elle alterner entre ces deux modalités ?

Pour répondre à ces questions, nous utilisons des approches de microscopie à fluorescence (champs large et confocale à tête rotative) combinées à des systèmes de cultures tridimensionnelles organotypiques. Nous avons 2 axes de recherche principaux : nous utilisons des modèles de CCR facilement manipulables, comme les cysts (dérivés de lignées cellulaires) ou les organoïdes / tumoroïdes (générés directement à partir des tumeurs de patients) afin d’identifier et d’étudier les protéines régulant l’invasion collective.

Nous travaillons directement avec les cliniciens afin de comprendre les bases moléculaires et cellulaires de la dissémination des CCR vers la cavité péritonéale (carcinose péritonéale) et de déterminer de nouvelles stratégies thérapeutiques.
 

Catégorie de la page: