Informations pratiques
Adresse

Gustave Roussy
114, rue Édouard-Vaillant
94805 Villejuif Cedex - France

Standard

Tel : +33 (0)1 42 11 42 11

Urgences

Gustave Roussy n'assure que les urgences des patients pris en charge à l'Institut.
Urgences uniquement : +33 (0)1 42 11 50 00

GUSTAVE ROUSSY
1er centre de lutte contre le cancer en Europe, 3 000 professionnels mobilisés

Guérir le cancer de l'enfant au 21e siècle

Contact
Anne-Sophie de Boissard
Tél.: +33 1 42 11 54 74

Envoyer un e-mail
Frise de présentation (bandeau): 
Guérir le cancer de l'enfant au 21e siècle

La recherche autour des tumeurs cérébrales de l'enfant est l'un des 4 axes de la campagne Guérir le Cancer de l'Enfant au 21e siècle.

Tumeurs cérébrales Tumeurs cérébrales

Comprendre les mécanismes moléculaires impliqués dans la formation de ces tumeurs et identifier d’éventuelles cibles thérapeutiques par la recherche des marqueurs biologiques.

Quatre ans après le lancement de sa campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle », Gustave Roussy commence à voir les fruits des investissements rendus possible par la générosité des donateurs mobilisés. Aujourd’hui, l’Institut enrichit sa campagne qui s’intègre dans son nouveau programme médico-scientifique pédiatrique, afin de développer un nouvel axe de recherche sur les tumeurs cérébrales pédiatriques.

Les tumeurs du système nerveux central sont les cancers les plus fréquents chez les enfants de 0 à 14 ans après les leucémies. Elles touchent près de 25 % des enfants dans cette tranche d’âge. Parmi elles, les cancers du tronc cérébral qui représentent 10 à 20 % des tumeurs cérébrales pédiatriques sont dans leur grande majorité (80 %) des gliomes infiltrants (GITC ou DIPG en anglais).

Objectif :

  • accélérer la recherche et développer des innovations thérapeutiques dans une pathologie considérée jusqu’à aujourd’hui comme incurable : le gliome infiltrant du tronc cérébral
  • donner à la recherche sur les DIPG des ressources significatives pour identifier de nouvelles cibles thérapeutiques

Comment y parvenir :

  • Banque d’organoïdes unique au monde : Afin d’observer la tumeur et de comprendre ses mécanismes, un organoïde de tumeur sera développé pour chaque patient. Le principe ? Faire croître in vitro la tumeur de l’enfant en 3D. Ceci permet d’une part, de tester la sensibilité des tumeurs de chaque patient aux différents traitements administrés, et d’autre part, de prédire le comportement de la tumeur comme sa résistance à la radiothérapie.
  • Développement d’outils spécifiques pour étudier l’invasion et tracer les cellules tumorales individuellement afin d’étudier la radiorésistance et découvrir de nouvelles vulnérabilités
  • Essai BIOMEDE 2.0 : Il permettra d’évaluer un nouveau médicament ONC201, qui représente un grand espoir d’avoir un traitement en première ligne en Europe. L’essai comparera son efficacité associé à la radiothérapie par rapport à l’association Everolimus (traitement standard à ce jour)-radiothérapie. Il vise à inclure 368 patients sur 4 ans.

Le DIPG est une maladie orpheline de traitement et représente le plus grand défi de l’oncologie pédiatrique.

Dr Jacques Grill

 

« Les gliomes infiltrants du tronc cérébral et de la ligne médiane représentent la forme de gliome la plus grave chez l’enfant et chez l’adolescent. Ces dernières années nous avons travaillé à une meilleure connaissance biologique de ces tumeurs qui a permis de raffiner leur classification. Il s’agit pour nous maintenant de valider de nouveaux traitements pour les patients grâce aux modèles d’étude que nous avons établis  »

Dr Jacques Grill, pédiatre oncologue à Gustave Roussy

 

 

Je fais un don

 

Catégorie de la page: